Actualités

Voir toutes les actualités

1 SPECIALISTE EN GESTION,CONSERVATION ET PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT (M/F/X)

Type d'offre : Contractuel

Statut : Contrat à durée indéterminée

Date de clôture : 31/08/2018

Nombre de postes : 1

Localité : Namur (Jambes)

Référence de l'offre : 2018-54-MEB-Expert conservation environnement PWDR

Niveau d'études : NIVEAU A (niveau universitaire ou supérieur de type long)

Employeur : Service Public de Wallonie (SPW)

Description de la fonction

Le Service Public de Wallonie recherche un Expert - Spécialiste en gestion, conservation et protection conservation de l'environnement (M/F/X) pour exercer la fonction de coordinateur du Plan wallon déchets-ressources au sein du Département du Sol et des Déchets de la DG03.

Finalité(s) de la fonction :

Contribuer à l’analyse des risques, à la prévention, à la protection, à la gestion et à la conservation de l’environnement, de la biodiversité et du patrimoine naturel (émissions industrielles, sols, bruit, déchets, air, climat, eau, …).

Le contrat d’administration de la DG03, approuvé par le Gouvernement wallon, mets l’accent sur la nécessité d’ opérer la réintégration de déchets dans la chaîne de production comme ressource et pour remplir les missions attendues par les usagers. L’expert engagé jouera le rôle de coordinateur du Plan wallon des déchets-ressources.

Domaines principaux d'activités :

  • conception, coordination et réalisation, de manière pérenne, de projets complexes et pluridisciplinaires, qui requièrent notamment l’utilisation de diverses techniques en matière d’évaluation des risques encourus, de gestion, de protection et de conservation de l’environnement, de biodiversité, d’hydrologie et de patrimoine naturel, et qui exigent la coordination de plusieurs intervenants internes et/ou externes ;
  • initiation, développement et gestion, de manière pérenne, de projets innovants visant à concevoir de nouvelles approches et de nouvelles méthodes/outils en matière d’évaluation des risques encourus, de gestion, de protection et de conservation de l’environnement, de biodiversité, d’hydrologie et de patrimoine naturel ;
  • élaboration d’avis techniques en matière d’évaluation des risques et de formulation de recommandations, de gestion, de protection et de conservation de l’environnement, de biodiversité, d’hydrologie et de patrimoine naturel, en tenant compte des évolutions de la thématique ;
  • coordination et gestion du suivi de dossiers en matière environnementale ;
  • collaboration à l’analyse, à la gestion et au partage des données, de connaissances lors de demandes d’informations, en veillant à adapter sa réponse à son interlocuteur ;
  • référent pour toute question relative aux matières de gestion, de protection et de conservation de l’environnement, de la biodiversité et du patrimoine naturel, et/ou d’évaluation des risques géotechniques, environnementaux et/ou industriels, en veillant notamment à maintenir ses connaissances à jour ;
  • participation à l’élaboration et l’évaluation de plans et programmes dans le domaine de l’environnement ;
  • organisation, animation, et/ou participation, avec des intervenants internes et/ou externes, au niveau régional, national et/ou international, à des groupes de travail, commissions techniques, réunions, …

 

Profil recherché

Diplôme :
Etre titulaire de tout diplôme reconnu et délivré par les universités, permettant l’accès aux fonctions de niveau A.

Expérience professionnelle  :

l’expert devra faire preuve d’une expérience de 10 années dans le domaine environnemental. Cette expérience devra être acquise au plus tard au moment de la clôture de l'offre.

 

Compétences techniques :

  • gestion de projets complexes – Concevoir, mettre en oeuvre et assurer le suivi de projets stratégiques faisant appel à des compétences de pointe et nécessitant la collaboration d’une équipe pluridisciplinaire ;
  • innovation – Proposer des solutions innovantes, inventives ou originales visant à concevoir de nouveaux services/outils, en faisant preuve de créativité, de manière à positionner la fonction publique à la pointe du progrès ;
  • avis technique – Emettre des avis techniques argumentés et pertinents ;
  • qualité – Contrôler la qualité du travail réalisé ;
  • gestion de l’information – capitaliser des informations, des procédures et de la documentation, les exploiter et les diffuser.

 

Compétences comportementales :

  • planification du travail – Organiser son travail en tenant compte des délais et des priorités ;
  • esprit critique – Se forger sa propre opinion en relativisant les informations disponibles ;
  • collaboration – Coopérer avec des acteurs internes et/ou externes en favorisant les échanges et en étant attentif aux objectifs communs ;
  • prise de décision – Prendre des décisions en tenant compte des avantages et des risques des différentes options possibles sur base des informations disponibles ;
  • assertivité – Défendre un point de vue ou l’application d’une règle par un échange positif en préservant la qualité des relations professionnelles.

 

Compétences supplémentaires :

  • être bilingue français-anglais avec une très bonne connaissance du néerlandais;
  • être apte à communiquer, argumenter et défendre les points de vue de la Wallonie ;
  • être apte à recueillir, coordonner et résumer des avis et informations provenant de sources diverses ;
  • disposer d’un esprit de synthèse ;
  • être autonome pour des déplacements en Belgique ;
  • être disponible pour des déplacements de courte durée à l’étranger.

 

 

Employeur détail

Département du Sol et des Déchets

Voici les 5 directions et leurs missions

 

1. Direction de la Politique des Déchets

  • assure :
    • l'assistance à l'élaboration et au suivi de la politique régionale en matière de prévention et de gestion des déchets industriels ;
    • la mise en œuvre  du volet industriel du nouveau plan wallon des déchets ;
    • le suivi de l'exécution de la législation et de la planification relative aux déchets industriels (en ce compris les relations interrégionales et internationales) ;
    • la traçabilité des flux de déchets industriels et la tenue des statistiques ;
    • le développement de l’économie circulaire ;
  • remet des avis :
    • en matière de permis d'environnement et de permis unique concernant la gestion de déchets ;
    • en matière de permis d’urbanisme concernant les remblais et les sites pollués ;
    • pour l’établissement des conditions sectorielles et intégrales dans le domaine de la gestion des déchets ;
  • gère :
    • les agréments et enregistrements relatifs aux transports et à la collecte des déchets ;
    • les enregistrements des valorisateurs de déchets non destinés à la valorisation agricole ;
    • les agréments des laboratoires pour l'analyse des déchets ;
    • les transferts transfrontaliers et transrégionaux de déchets ;
    • la problématique des sous-produits animaux ;
    • les interdictions de mise en CET et dérogations y relatives ;
    • le suivi des obligations de reprise des déchets industriels (responsabilité élargie du producteur) ;
  • coordonne les contributions à l'élaboration du nouveau plan wallon des déchets.

 

2. Direction des Instruments économiques (DIE)

  • assure :
    • le calcul et le contrôle des taxes favorisant la prévention et la valorisation des déchets en application du décret fiscal du 22 mars 2007 ;
    • l’élaboration de propositions afin d’optimiser les mécanismes fiscaux et d’innover en la matière ;
  • gère le contentieux fiscal en matière de taxes « déchets» ;
  • collabore avec la DGO7 à l’établissement des avertissements-extrait de rôle et au suivi du recouvrement en matière de fiscalité déchets.

 

3. Direction des Infrastructures de Gestion des Déchets (DIGD)

  • assure :
    • l'assistance à l'élaboration et au suivi de la politique régionale en matière de prévention – en ce compris le gaspillage alimentaire - et de gestion des déchets ménagers et assimilables ;
    • la mise en œuvre  du volet relatif aux déchets ménagers et assimilables du nouveau plan wallon des déchets; 
    • l'assistance à l'élaboration et au suivi de la politique régionale en matière de propreté publique ;
    • le suivi de l'exécution de la législation et de la planification relative aux déchets ménagers (en ce compris les relations interrégionales et internationales);
    • l'ensemble des obligations de reprise des déchets d'équipements électriques et électroniques et des piles ;
    • le suivi de la politique du coût-vérité ;
    • la traçabilité des flux des déchets ménagers et la tenue des statistiques ;
    • la gestion des marchés régionaux de collecte et de traitement des déchets ménagers ;
  • remet des avis en matière de permis d’environnement et de permis unique concernant les parcs à conteneurs ;
  • gère :
    • les propositions d’octroi de subsides aux installations de traitement des déchets ménagers et aux actions de prévention et de gestion de déchets ;
    • l’agrément et la subsidiation des entreprises d’économie sociale :
      • les demandes d'expropriation pour cause d'utilité publique pour les parcs à conteneurs ;
      •  le fonds Fost plus ;
    • le suivi des obligations de reprise des déchets ménagers (responsabilité élargie du producteur).

 

4. Direction de la Protection des Sols

  • assure :
    • la conceptualisation et l'implémentation des dispositions nécessaires à la mise en œuvre du décret du 5 décembre 2008 relatif à la gestion des sols ;
    • la création, l’organisation et la diffusion de la banque de données de l'état des sols ;
    • la contribution à l’élaboration et au suivi de la planification et de la codification en matière de protection et d’assainissement des sols ;
    • le développement des stratégies en matière de gestion des citernes à mazout et des sédiments ;
  • gère :
    • les dossiers spécifiques relatifs à l’utilisation sur ou dans les sols des matières amendantes et fertilisantes  (notamment les boues d’épuration, les composts, les digestats,…) dans un contexte d’économie circulaire ;
    • les données à caractère environnemental en matière de protection des sols et les statistiques y relatives ;
    • l’agrément des experts et techniciens en matière de pollution des sols et des techniciens « réservoirs » ;
    • l’agrément des laboratoires en matière d'analyse des matières amendantes et fertilisantes ainsi que de sols ;
    • les opérations relatives aux mouvements des fertilisants organiques et au calcul des taux de liaison au sol dans le cadre du « Plan de gestion de l’Azote » (PGDA) ;
  • remet des avis :
    • en matière de permis d'environnement, de permis unique et d’urbanisme concernant l’identification et la gestion des sols pollués ;
    • en matière de révisions planologiques ;
    • pour l’établissement des conditions sectorielles et intégrales pour les stockages d’hydrocarbures et la gestion des matières amendantes et fertilisantes.

 

5. Direction de l'Assainissement des Sols (DAS)

  • gère :
    • les procédures de réhabilitation des dépotoirs et d'assainissement des sols;
    • les demandes d’accès aux taux réduits de taxation pour la mise en CET ;
  • assure le suivi des actions des plans Marshall et des programmes FEDER en matière d’assainissement et de rénovation ;
  • remet des avis :
    • en matière de permis d'environnement et de permis unique concernant les assainissements à réaliser;
    • pour la conception et la mise en œuvre des dispositions décrétales et règlementaires en matière d'assainissement des sols et de réhabilitation des dépotoirs, notamment celles découlant du décret du 5 décembre 2008 relatif à la gestion des sols.

 

 

Comment postuler valablement ?

Pour être recevables, les actes de candidature doivent :

  • répondre aux exigences communes et aux exigences reprises dans le profil de la fonction postulée ;
  • être adressés à la Direction de la Sélection pour le 31 août 2018 au plus tard via le formulaire en ligne;
  • comprendre un CV à jour ;
  • comprendre une LETTRE DE MOTIVATION spécifique à la fonction , avec comme référence : 2018-54-MEB-Expert conservation environnement PWDR, et annexée au formulaire en ligne ;
  • comprendre une COPIE DU DIPLÔME requis pour la fonction annexée au formulaire en ligne ;

 

Ultérieurement, un EXTRAIT DE CASIER JUDICIAIRE sera demandé à l’agent (cette dernière pièce doit être fournie à l'employeur au plus tard le jour de l'engagement éventuel).

Les dossiers de candidature feront l’objet d’un premier examen par la commission de sélection, destiné à vérifier que les personnes candidates répondent aux exigences générales, de qualification et d’expérience susmentionnées.

Une première présélection pourra être effectuée sur base des lettres de motivation et des curriculum vitae. La Commission de sélection pourra limiter à cinq le nombre de personnes à auditionner

La procédure de sélection pourra comporter plusieurs épreuves successives.

Les actes de candidatures se feront en ligne. Si vous éprouvez des difficultés concernant votre candidature en ligne, vous pouvez nous contacter au 081/24.96.40. 

 

 

 

EXIGENCES COMMUNES POUR TOUT ENGAGEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE RÉGIONALE.

Selon les dispositions de l’article 4 de l’arrêté du Gouvernement wallon du 18.12.2003 relatif aux conditions d’engagement et à la situation administrative et pécuniaire des membres du personnel contractuel, les personnes à engager par contrat de travail doivent satisfaire aux conditions suivantes:

1. jouir des droits civils et politiques ;

2. satisfaire aux lois sur la milice ;

3. justifier de la possession de l’aptitude médicale exigée pour la fonction à exercer ;

4. être porteur d’un diplôme ou d’un certificat d’étude en rapport avec le niveau de l’emploi à conférer;

5. être d’une conduite correspondant aux exigences de l’emploi à pourvoir ; Ces conditions doivent être maintenues tout au long de l’exécution du contrat.

Certificat de milice

Le certificat de milice ne sera pas exigé.

Diplôme obtenu dans un pays autre que la Belgique

Si votre diplôme a été obtenu à l’étranger, vous devez fournir une attestation d’équivalence à un des diplômes requis pour ce poste délivrée par la Fédération Wallonie-Bruxelles (Communauté française de Belgique). Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site d'équivalences de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Connaissance de la langue française

Le candidat doit être titulaire d’un diplôme ou certificat d’études délivré en français par un établissement d’enseignement belge ou de tout autre pays pour autant que l’enseignement attesté ait été donné dans la langue requise. A défaut de pouvoir produire un tel document, vous devez fournir la preuve de la réussite d’un examen linguistique en langue française organisé par Selor. Cette condition doit être remplie au plus tard au moment de l’engagement. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site de Selor.

Titres de séjour et de travail

Le candidat doit satisfaire aux législations relatives à l’accès au territoire Belge et aux autorisations de travail. Il devra fournir les documents adéquats au plus tard au moment de l’engagement. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site de l'emploi du Service Public de Wallonie.

Personnes en situation de handicap.

Le Service public de Wallonie (ou nom de l’Organisme d’intérêt général) veille à lutter contre les discriminations et à valoriser les compétences des personnes en situation de handicap.

Si vous souffrez d’un handicap, il vous est possible de demander un aménagement raisonnable de la procédure de sélection. Pour pouvoir en bénéficier, vous devez informer la personne qui réceptionne les candidatures quand vous postulez. Si votre candidature est retenue, vous devrez fournir une attestation et expliquer les adaptations raisonnables dont vous voudriez bénéficier.

Conditions d'engagement et de rémunération

L'agent sera engagé dans le cadre d’un contrat d’engagement à durée indéterminée.

Il bénéficiera du barème de rémunération correspondant au grade A4/1 (à partir de 64 654.32 € annuel brut indexé avec une expérience de 10 ans ); avec possibilité de valoriser l’ancienneté acquise dans le secteur privé (maximum 6 années) et dans le secteur public (toutes les années sont prises en compte).

 

Les membres du personnel bénéficient de chèques-repas, d’une assurance hospitalisation, d’une prime de fin d’année et d’un pécule de vacances. Les frais liés aux parcours domicile/lieu de travail effectués en transport en commun font l’objet d’un remboursement intégral.

 

Simulateur de paie

http://ulisspw.segi.be/ULISWEB/jsp/bruttonet/standalone/BrutToNet.jsp?standalone=true

 

 

Informations complémentaires