1 ASSISTANT AU CONTRÔLE D'EQUIPEMENTS ELECTROMECANIQUES (M/F/X)

Type d'offre : Contractuel

Statut : Contrat à durée indéterminée (avec clause résolutoire)

Date de clôture : 10/04/2019

Nombre de postes : 1

Localité : MONS

Référence de l'offre : Assistant au contrôle d'équipements électromécaniques

Niveau d'études : NIVEAU C (niveau secondaire supérieur)

Employeur : Service Public de Wallonie (SPW)

Description de la fonction

Le SPW Mobilité et infrastructures recherche 1 Assistant au contrôle d'équipements électromécaniques  (M/F/X) pour la Direction des Voies hydrauliques de Tournai.

 

Finalité de la fonction :

Contribuer à la réalisation et à la qualité des infrastructures et des bâtiments publics

 

 

Domaines principaux d'activités :

  • assistance au contrôle de la qualité, au suivi et au respect des impositions techniques et/ou réglementaires dans le cadre de l’exécution des marchés publics de chantiers en électromécanique;
  • contrôle sur site des infrastructures publiques (ponts, barrages, routes, bâtiments…) et de leurs équipements et/ou contrôle en atelier des matériaux ;
  • application et contrôle du respect des consignes et des règles de sécurité et de mise en sécurité ;
  • réception et contrôle des fournitures et des matériaux ;
  • gestion administrative des chantiers contrôlés (journal des travaux, état d’avancement, rédaction de documents de suivi de chantier, de rapports, de procès-verbaux de réunions…).

 

Lieu de travail : Mons

 

 

 

Profil recherché

Diplôme :

Etre porteur d’un des diplômes ou certificats suivants, délivré dans une section appartenant aux secteurs électricité, électronique, électromécanique, mécanique ou automation:

  • Certificat d’enseignement secondaire supérieur ou attestation de réussite de la sixième année de l’enseignement secondaire ou certificat de qualification de cette sixième année;
  • Diplôme ou certificat de qualification de l’enseignement secondaire supérieur de promotion sociale, diplôme des cours secondaires supérieurs délivré après au moins 750h de cours;
  • Certificat de formation professionnelle délivré par le FOREM, Bruxelles-Formation, IFPME, IFAPME, la Région wallonne, le VDAB, l’ADG, l’Armée ou par un centre de formation des classes moyennes ou par le Fonds communautaire pour l’intégration sociale et professionnelle des personnes handicapées, ou attestation des capacités acquises, délivrée dans le cadre de la législation relative à l’apprentissage industriel ou diplôme des cours secondaires inférieurs, pour autant que les détenteurs de ces certificats d’études ou de formation soient également titulaires d’un des titres d’études donnant accès aux emplois de qualification générale de niveau C (enseignement secondaire supérieur);
  • Sont également pris en considération les diplômes de gradué/bachelier professionnalisant en électricité, électronique, électromécanique, mécanique, aérotechnique, informatique et système, automatique, électronique médicale, régulation-automation, informatique industrielle, en technologie de l’informatique, en moteurs thermiques et/ou expertise automobile, de candidat/bachelier de transition ingénieur civil et de candidat/bachelier de transition ingénieur industriel , pour autant que les détenteurs de ces diplômes soient également titulaires d’un des titres d’études donnant accès aux emplois de niveau C (enseignement secondaire supérieur).

 

Une première expérience dans un domaine similaire représente un atout.

 

Compétences techniques :

  • technique professionnelle – Mettre en œuvre les méthodes et/ou les techniques propres à la matière ;
  • rédaction – S’exprimer par écrit dans un langage précis, grammaticalement correct et compréhensible pour le destinataire ;
  • avis technique – Emettre des avis techniques argumentés et pertinents ;
  • utilisation de matériels techniques – Utiliser les appareils, les équipements et/ou les outils standards ;
  • informatique – Utiliser les fonctionnalités de base d’une suite bureautique (traitement de texte, tableur, logiciel de présentation et messagerie électronique) ;
  • dispositions légales et normatives – Appliquer et faire respecter les dispositions légales, les procédures, les normes et/ou les réglementations en vigueur.

 

Compétences comportementales :

  • assertivité – Défendre un point de vue ou l’application d’une règle par un échange positif en préservant la qualité des relations professionnelles ;
  • rigueur – Réaliser son travail avec exactitude, méthode et précision ;
  • planification du travail – Organiser son travail en tenant compte des délais et des priorités ;
  • polyvalence – Passer aisément d’une activité et/ou d’un projet à un autre en fonction des besoins du service.

 

Conditions particulières :

Permis B

Brevet 100 m

Visites sur sites

Une première expérience dans une fonction similaire re présente un atout

 

Charge du poste :

Bonne condition physique

 

 

 

 

 

Employeur détail

Missions générales du SPW – Mobilité et infrastructures

 

Dans le domaine des transports terrestres :

  • soutient la réalisation par le Groupe TEC des objectifs fixés dans le contrat de service public dans le respect de celui-ci ;
  • propose un cadre juridique wallon favorable au développement des différents modes de transport par engins automobiles (complémentarité, synergie, environnement, accès PMR,…) ;
  • participe à l’efficience de l’offre de transport par la délivrance de l’accès à la profession d’exploitant de transport et des autorisations des services de transport ;
  • assure la fonction d’autorité et la gestion du personnel d’accompagnement dans le cadre des transports scolaires ;
  • veille au respect des dispositions contractuelles et normatives relatives aux différents modes de transport au travers de son service d’inspection;
  • met en œuvre la politique régionale en matière de transport ferroviaire (préfinancement, nuisances sonores…) ;
  • initie et coordonne les plans de mobilité ;
  • assure la concertation avec le niveau fédéral et la remise d’avis au Gouvernement wallon en matière ferroviaire ;
  • veille à l’application de la réglementation de la sécurité routière ;
  • veille :
    • à la concrétisation des programmes d’actions retenus dans les études de mobilité dans un souci d’efficience ;
    • à la prise en compte des effets induits par les choix opérés en matière de transport (impacts environnementaux, santé publique, qualité de vie) ;
    • à la coopération et au renforcement des synergies et transversalités avec les autres niveaux de pouvoir belges et au niveau international ;
    • à la promotion de l’intermodalité :
  • sensibilise les acteurs aux enjeux liés aux politiques de transport, de la mobilité durable et  en assure la promotion.


En matière de politique aéroportuaire :

  • soutient le développement des activités aéroportuaires par le financement  des activités concédées aux sociétés de gestion et à la SOWAER ;
  • contrôle les différentes tâches opérationnelles concédées sur les aéroports régionaux ;
  • en collaboration avec la SOWAER et sous l’égide de l’ACNAW, détermine et contrôle les nuisances sonores en rapport avec les activités aéroportuaires ;
  • en matière de sécurité aéroportuaire, assure la fonction d’autorité au regard des normes internationales et fédérales et promeut une culture de la sécurité parmi les différents opérateurs publics et privés ;
  • assure une expertise juridique et technique.


En matière de voies navigables :

  • modernise et entretient le réseau des voies navigables (y compris les ouvrages d’art et les équipements de télécommunication) ;
  • contrôle et entretient les voies navigables et leurs dépendances ;
  • met ses services à disposition de la SOFICO et des ports autonomes;
  • aménage les infrastructures portuaires au bénéfice des ports autonomes wallons ;
  • gère :
    • les barrages réservoirs et les grandes conduites d’adduction (aménagement, entretien) ;
    • les crises hydrologiques (plan P.L.U.I.E.S) et la lutte contre les inondations ;
  • promeut l’usage des voies navigables ;
  • développe le RAVEL le long des voies navigables ;
  • aménage et concède des infrastructures d’accueil au tourisme fluvial ;
  • réalise et gère les ouvrages électriques, mécaniques, électromécaniques ;
  • collabore avec la DGO 3 pour la gestion environnementale et hydrologique des cours d’eau.

 

 

Missions de la direction des voies hydrauliques de Tournai :

 

La direction des voies hydrauliques de Tournai assure la modernisation et l’entretien de la zone du Haut Escaut, de la Lys mitoyenne, de la Dendre, du canal Blaton-Ath, du canal Blaton-Péronnes, du canal de l’Espierres, du canal Pommeroeul-Antoing et du canal Ypres-Comines.

Pour ces voies d’eau, et les infrastructures qui les équipent (parties génie civil et électromécanique), en collaboration avec d’autres services du SPW Mobilité et Infrastructures, elle gère les travaux de modernisation et d’investissement ainsi que les travaux d’entretien ordinaire et extraordinaire. Elle aménage également les abords des voies d’eau, tels que les halages, les pistes cyclables et piétonnes, tout en développant les infrastructures de plaisance et en favorisant le développement touristique.

La direction s’appuie sur trois districts, quatre régies (dont une pour Comines) et un atelier électromécanique.

En outre, elle assiste techniquement le Port autonome du Centre et de l’Ouest (PACO).

La direction assure également la manœuvre des ouvrages non télécommandés et, en cas de nécessité, celle des ouvrages télécommandés. Elle intervient dans la gestion domaniale (terrains et autorisations) ainsi que dans la gestion des avaries.

 

 

Comment postuler valablement ?

Pour être recevables, les actes de candidature doivent :

  • répondre aux exigences communes et aux exigences reprises dans le profil de la fonction postulée ;
  • être adressés à la direction fonctionnelle et d’appui pour le 10 avril 2019 au plus tard avec pour objet du mail « Candidature M67 » :
    • par mail à Madame PIRET Nadège à l’adresse suivante recrutement.dgo2@hotmail.com
  • comprendre un CV à jour ;
  • comprendre une LETTRE DE MOTIVATION spécifique à la fonction,
  • comprendre une COPIE DU DIPLOME requis pour la fonction ;
  • comprendre une COPIE DU BREVET 100m requis pour la fonction ;
  • comprendre une COPIE DU PERMIS DE CONDUIRE requis pour la fonction.

 

Il est à noter que la possession du permis B et du brevet de natation 100m ne sont pas des conditions requises pour postuler. Vous pouvez donc postuler sans les posséder, mais vous devrez les avoir si vous venez à être engagé.

 

 

 

Ultérieurement, un EXTRAIT DE CASIER JUDICIAIRE sera demandé à l’agent (cette dernière pièce doit être fournie à l'employeur au plus tard le jour de l'engagement éventuel).

Les dossiers de candidature feront l’objet d’un premier examen par la commission de sélection, destiné à vérifier que les personnes candidates répondent aux exigences générales, de qualification et d’expérience susmentionnées.

Une première présélection pourra être effectuée sur base des lettres de motivation et des curriculum vitae. La procédure de sélection pourra comporter plusieurs épreuves successives.

 

 

EXIGENCES COMMUNES POUR TOUT ENGAGEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE RÉGIONALE.

 

Selon les dispositions de l’article 4 de l’arrêté du Gouvernement wallon du 18.12.2003 relatif aux conditions d’engagement et à la situation administrative et pécuniaire des membres du personnel contractuel, les personnes à engager par contrat de travail doivent satisfaire aux conditions suivantes:

1. jouir des droits civils et politiques ;

2. satisfaire aux lois sur la milice ;

3. justifier de la possession de l’aptitude médicale exigée pour la fonction à exercer ;

4. être porteur d’un diplôme ou d’un certificat d’étude en rapport avec le niveau de l’emploi à conférer;

5. être d’une conduite correspondant aux exigences de l’emploi à pourvoir ; Ces conditions doivent être maintenues tout au long de l’exécution du contrat.

Certificat de milice

Le certificat de milice ne sera pas exigé.

Diplôme obtenu dans un pays autre que la Belgique

Si votre diplôme a été obtenu à l’étranger, vous devez fournir une attestation d’équivalence à un des diplômes requis pour ce poste délivrée par la Fédération Wallonie-Bruxelles (Communauté française de Belgique). Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site d'équivalences de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Connaissance de la langue française

Le candidat doit être titulaire d’un diplôme ou certificat d’études délivré en français par un établissement d’enseignement belge ou de tout autre pays pour autant que l’enseignement attesté ait été donné dans la langue requise. A défaut de pouvoir produire un tel document, vous devez fournir la preuve de la réussite d’un examen linguistique en langue française organisé par Selor. Cette condition doit être remplie au plus tard au moment de l’engagement. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site de Selor.

Titres de séjour et de travail

Le candidat doit satisfaire aux législations relatives à l’accès au territoire Belge et aux autorisations de travail. Il devra fournir les documents adéquats au plus tard au moment de l’engagement. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site de l'emploi du Service Public de Wallonie.

Personnes en situation de handicap.

Le Service public de Wallonie (ou nom de l’Organisme d’intérêt général) veille à lutter contre les discriminations et à valoriser les compétences des personnes en situation de handicap.

Si vous souffrez d’un handicap, il vous est possible de demander un aménagement raisonnable de la procédure de sélection. Pour pouvoir en bénéficier, vous devez informer la personne qui réceptionne les candidatures quand vous postulez. Si votre candidature est retenue, vous devrez fournir une attestation et expliquer les adaptations raisonnables dont vous voudriez bénéficier.

 

Conditions d'engagement et de rémunération

L’agent sera engagé dans le cadre d’un contrat d’engagement  pour assurer le remplacement dans l’attente du recrutement d’un agent statutaire. Le contrat sera conclu à durée indéterminée avec une clause résolutoire (fin du contrat de travail lors de l’entrée effective de l’agent statutaire).

Il bénéficiera du barème de rémunération correspondant au grade C3 (à partir de 23 330.57 € annuel brut indexé); avec possibilité de valoriser l’ancienneté acquise dans le secteur privé (maximum 6 années) et dans le secteur public (toutes les années sont prises en compte).

Les membres du personnel bénéficient de chèques-repas, d’une assurance hospitalisation, d’une prime de fin d’année et d’un pécule de vacances. Les frais liés aux parcours domicile/lieu de travail effectués en transport en commun font l’objet d’un remboursement intégral.

 

Simulateur de paie

http://ulisspw.segi.be/ULISWEB/jsp/bruttonet/standalone/BrutToNet.jsp?standalone=true

 

 

Informations complémentaires

 

  • Concernant la fonction : Monsieur CLEMENT Pierre, directeur - 069 36 26 40